• SAINT BARTHELEMY

    SAINT BARTH

    Une cinquantaine de miles séparent BARBUDE de Saint BARTH soit environ huit heures. Nous levons l'ancre aux premières lueurs du jour dans la perspective d'une arrivée dans l'après midi sur Saint BARTHELEMY.

    Comme nos amis n'arrivent que le 24 janvier nous faisons une escapade dans l'anse de colombier qui se situe a l'extrême nord/ouest de l'ile. Nous passons devant la rade de GUSTAVIA où  nous reviendrons ensuite . L'anse de Colombier est un mouillage assez tranquille qui permet de découvrir des tortues et des poissons dans les rochers dans une eau limpide ( a vos masques et tubas).

    SAINT BARTHELEMYSAINT BARTHELEMY

    Nous profitons de ces deux jours malgré un météo peu favorable entre pluie et un vent fort qui rend le mouillage rouleur. La suite  à GUSTAVIA sera plus "hard".

    Nous arrivons dans la rade de GUSTAVIA en début de matinée, et sollicitons une place aux quais afin de faire les pleins (eaux, électricité et gas-oil). Pas de problème nous indique la capitainerie, nous sollicitons une aide de leur part mais ils n'ont pas de temps.

    SAINT BARTHELEMYSAINT BARTHELEMY

    Nous nous débrouillons donc. il faut mouiller l'ancre en milieu de chenal puis apponter par l'arrière (a l'amiral). Notre manœuvre "réussie" nous sommes aux cotés d'un 60 pieds qui s'inquiète pour son ancre car il lui semble que nous avons mouillé dessus!!! Ils doivent partir dans l'après midi et nous verrons . Annie décide de faire les formalités en allant immédiatement à la capitainerie. A son retour nous constatons que notre situation aux pontons est extrêmement inconfortable, rouleur avec un vent fort de travers et que soit, nous ne pouvons descendre a terre du bateau car loin du quai ,soit nous risquons de taper de l'arrière. De plus c'est d'un tarif excessif pour le service rendu .

    Nos voisin ayant décider de partir nous partirons donc en même temps; Ils appellent des plongeurs pour confirmer que notre ancre n'est pas sur la leur. Bon ,nous verrons bien!! Tout va bien disent les plongeurs Ils déhalent donc et relèvent leur ancre. pouf! impossible il faudra plus d'une 1/2 heure aux plongeurs pour dégager l'ancre. Cela nous conforte dans la décision de prendre  mouillage dans la rade.

    Un premier essai sur une bouée, mais c'est une bouée privée réservée à une location; Nous traversons la rade pour une autre bouée d'amarrage, même chose! retour à droite pour une autre mais nous sommes trop près de rochers? nous traversons à nouveau et décidons un mouillage un peu loin du port, dommage pour Josiane et Didier car ce n'est pas confortable, cela remue vraiment .

    SAINT BARTHELEMYSAINT BARTHELEMY

    Nous sommes secoués pendant 3 jours et inquiets de cette situation après leur voyage. C'est effectivement sportif pour les terriens qui débarquent.

    Nous avons loué une voiture pour les accueillir à l'aéroport. Nous demandons une disponibilité pour 18h30 afin d'être pour 19h à l'aéroport. Grand sourire du loueur qui indique qu'il n'y a pas de vol après 18h; Ah Ah!!!! coup de stress, coup de téléphone, ouf ils arrivent de Saint Martin par le Ferry Direct avec 2 heures d'avance; Hi Hi!! nous ne savons pas lire!

    Entre temps les amis du Bateau "GANECH" ont péché un espadon voilier énorme et nous proposent de le partager en trois avec le bateau "TE ARA". Nous en ferrons 12 tranches et du tartare. La bête faisait pas loin de 40 kg. "Miam Miam" donc pour nous qui depuis deux années n'avons rien péché et perdu 400 mètres de fil.

    SAINT BARTHELEMYSAINT BARTHELEMY

    Nos amis arrivés nous organisons une visite et un tour de l'ile. Mais d'abord nous cherchons des citrons verts pour le Rhum d'accueil. Bon dites vous bien qu'il vous sera plus facile à Saint Barth d'acheter une Rolex, d'aller chez Cartier ou Vuitton que de trouver une épicerie et encore plus des citrons.

    Notre ballade nous mène dans des coins de paradis. Madona, Redford, et d'autres ne se sont pas égarés ici pas hasard. Nous déjeunons dans un restaurant les pieds dans l'eau, mais pas de place en terrasse en bord de mer! Dommage! Eh non ,une pluie torrentielle arrose copieusement la terrasse et les clients. Pour nous pas de problème!

    Retour en soirée sur ATANUA et malgré l'inconfort du mouillage dans la rade les estomacs résistent sans difficulté. Nous allons pouvoir partir de GUSTAVIA, je dois dire sans regret pour un retour vers l'anse du colombier plus confortable, même si il n'y a pas de boutiques de luxe accessibles directement sur la plage. Il ya des tortues et plus de calme.

    SAINT BARTHELEMYSAINT BARTHELEMY

    Nous décidons de partir directement vers Anguilla sans passer par la case Saint Martin que nous ferons ensuite pour le vol de retour de Josiane et Didier le 3 février 


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :