• Retour des B.V.I. vers St. MARTIN via ANGUILLA

      

    TORTOLA

     Dernier mouillage BRANDYWINE BAY avant de retourner sur ROAD HARBOUR pour effectuer nos formalités de sortie. Ce havre, où nous sommes seuls, est paisible ce qui permet de nous adonner aux joies du « BRONZING » et de la lecture.

    Nous sommes toutefois tirés de cette quiétude pas un vacarme de moteur hors bord mais nous ne voyons aucun bateau. Il faudra un moment pour comprendre d’où proviennent ces pétarades en découvrant de minuscules maquettes sur l’eau téléguidées des berges et qui s’engagent dans des courses de vitesse. Terminé pour notre repos au calme en assistant de loin aux allers et retours de ces bolides.

    Plusieurs se retournent et sont récupérés par le propriétaire car il y a que 50 cm d’eau. Toutefois deux se retrouvent loin de la berge et dérivent vers le large. Nous mettons rapidement l’annexe et l’équipons du moteur pour récupérer les deux petits bolides. Didier sera remercié par le large sourire d’un gamin au visage couvert de larmes, qui croyait sa maquette perdue vers le large en sortant de la baie. Encore un sauvetage après les pécheurs au Brésil !!!

     Retour des B.V.I. vers St. MARTIN via ANGUILLA

    Le lendemain nous retrouvons AMANEI qui est ancré à l’extérieur du chenal d’accès de la marina. Marina où nous nous étions ensablés lors de notre arrivée sur TORTOLA. Nous tournons un bon moment dans l’attente du départ d’un bateau français qui nous propose de mouiller à sa place. Cela dure longtemps car il remonte un câble et son lest dans son ancre. Il ne pourra s’en défaire et nous irons mouiller à coté d’AMANEI. Beaucoup moins confortable dans le clapot de la baie malgré la protection d’un géant de croisière à nos cotés.

     

    Retour des B.V.I. vers St. MARTIN via ANGUILLARetour des B.V.I. vers St. MARTIN via ANGUILLA

    Nous partons en début d’après midi pour la douane et la police pour nos formalités. Il y a foule entre les passagers du bateau de croisière et des ferries de liaison avec les Iles Vierges américaines proches. Nadine convertit notre impatience en petit plaisir en nous menant chez le glacier en face de la douane. Ainsi notre périple aux B.V.I. se termine au même endroit que lors de notre arrivée avec une glace. Il faut préciser que Nadine est addicte aux glaces et prépare un grand guide des meilleurs glaciers des caraïbes.

     Retour des B.V.I. vers St. MARTIN via ANGUILLA

    UNE BELLE LANGOUSTE

    NAVIGATION DE TORTOLA VERS ANGUILA

     Notre sortie des eaux territoriales doit se faire avant le 7 mars mais la météo nous prévoit des vents contraires pour notre départ  et pas de vent pour la nuit suivante. Notre retour vers ANGUILA s‘annonce pénible. Partir ou attendre, une question dure à trancher  sous la pression des prévisions météo et des autorités (douane et police) qui nous surveillent. Finalement nous décidons un faux départ vers 17h en prévoyant de mouiller loin des yeux à NORMAN BAY qui est sur notre route et qui nous permettra d’attendre la bascule de vent promise le surlendemain.

    En route donc !! ATANUA, contre toute attente, file 7 nœud grâce à un bon vent favorable au 90° qui est parfait pour notre cap 160°, au contrairement d’un vent 150° de la prévision météo.

    Ce vent favorable nous incite à faire route directe vers ANGUILA, sans arrêt à NORMAN, car dans cette disposition nous arriverons au lever du jour. Nous imaginons avaler les 90 Mn en 14H. Erreur car le vent bascule au sud est et c’est vent debout que nous attaquons la nuit. Le vent fraichit et amplifie une belle houle de 3 mètres de nord est. Tout se conjugue pour une nuit de galère  à tirer des bords contre courant et vagues et vent de face.

    Nous mettrons finalement 22 heures pour parcourir les 90 miles soit une petite moyenne de 4 nœuds. Nous retrouverons AMANEI qui arrive 1 heure après nous, suite à une option plus sud au départ qui a été défavorable en fin de nuit lorsque le vent a molli.

     

    ANGUILLA

     

    Ouf, nous voici sur la grande plage et retrouvons le sourire accueillant des douanières que nous avions quitté il y a 1 mois.

    Retour des B.V.I. vers St. MARTIN via ANGUILLARetour des B.V.I. vers St. MARTIN via ANGUILLA

    Nous décidons, le lendemain, de faire une pose pour emmener Nadine et Claude pour une petite ballade autour de la saline.

    Notre visite précédente avait permis la découverte d’un petit resto/bar sympa dont la patronne parle un excellent français et permet de disposer de Wifi pour accéder à internet. Pas de chance c’est jour de fermeture !!!Nous ferrons malgré tout le tour de la saline, aidés de nos seuls petits pieds. Ils nous permettent au retour sur la grande plage de trouver « LE » bar ouvert afin de nous adonner au rituel « APERO ». Le rhum sera fatal à Nadine car le bar ne sert pas de crème glacée. Il parait que le lendemain fut douloureux pour les cheveux de NADINE.

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :