• B.V.I. (Patie N°4)

    BRITISH VIRGIN ISLANDS (Semaine 4)

    VIRGIN GORDA

    Départ de bon matin le lundi 24 pour les quelques miles qui séparent ANEGADA de l'ile de VIRGIN GORDA. Environ 14 MN qui seront avalés en 2 heures par ATANUA qui apprécie les 20 nœuds par le travers pour filer à plus de 7.5 nœuds. En fait nous ferons un mouillage forain au sud de l'ilot de EUSTATIA dans la baie de PRICKLY PEAR ISLAND pour la nuit;

    B.V.I. (Patie N°4)

    Un feu d'artifice (en notre honneur??)sur ile privée de SABA ROCK (propriété de Richard BRONSON) éclaire le début de nuit

    Puis en contournant cette ile, qui ferme la grande baie de GORDA nord, par "Cactus point". Et ensuite un saut de puce traversant la baie vers LITTLE LIMERICK BAY. L'endroit est calme et peu fréquenté

    B.V.I. (Patie N°4)B.V.I. (Patie N°4)

    Nous sommes le 26 février, et il nous faut descendre vers le Sud/Ouest pour être à SPANICH HARBOUR le 28 au plus tard car nous devons faire une prolongation d'une semaine de notre police d'émigration.

    En effet le droit courant est de 30 jours gratuits pour le bateau et les personnes mais lors de notre arrivée il ne nous a été proposé que 21 jours. ATTENTION au piège!

    Nous avons le choix pour cette petite navigation de prendre la passe au nord ou de passer par le sud de l'ile de MOSQUITO où les fonds ne sont que de 1.80 mètres. L'expérience de notre échouage à ROAD TOWN nous reste en mémoire et nous passons par la passe nord, même si nous côtoyons encore notre ange gardien "AMANEI" qui navigue  à nos cotés.

    VIRGIN GORDA SAVANNAH

    Au passage, comme nous avons  une journée d'avance, nous faisons un mouillage dans la baie de SAVANNAH où on se dit que nous pourrions faire une plongée dans les "CAYS" au nord de la baie. Le site est magnifique mais le mouillage très inconfortable. nous ferons seulement le pique nique de midi, puis repartons vers "SPANISH Harbour" car il ne semble pas raisonnable de passer la nuit ici surtout que le vent fraichit en levant un clapot travers à la houle. 

    B.V.I. (Patie N°4)

    VIRGIN GORDA SPANISH Harbour

    Nous voici dans la baie de la capitale de "VIRGIN GORDA"  et nous allons pouvoir faire notre prolongation pour l'émigration auprès de la police des frontières locale.

    ATTENTION il y a un piège! car si pour le bateau la douane accorde les 30 jours systématiquement  les services de l'émigration propose une période de 21 jours et explique que si besoin il n'y aura pas de problème pour  une prolongation d'une semaine soit les 30 jours. Le piège est que cela coute 10USD par personne avec obligation de le faire dans le "HEAD OFFICE" de l'émigration et non au bureau du port. Nous y passerons la matinée complète après une arrivée tardive  la veille (elle ferme à 17 heures mais la caisse pour payer ferme à 16 heures!!!) ouf ! nous sommes en règle jusqu'au 7 mars et nous pouvons entamer notre 4emesemaine à écumer les iles des B.V.I.

     B.V.I. (Patie N°4)

    La capitale de GORDA offre un maximum de services dans la marina (un SHIP avec peu de choses et un MARKET bien achalandé avec un rayon de viandes de bonne qualité et variées)

    Le programme de la journée sera repos avec "APERO" et surtout préparer notre virée à la pointe sud de l'ile pour aller voir la curiosité qu'est ce chaos rocheux balayé pas la mer.

    Deux possibilités s'offrent à nous

                    1) Prendre un taxi AR (10 USD) pour accéder par la route (Et aussi avec tous les touristes de passage venus en vedette ou bateau de croisière.

                    2) Prendre le bateau pour faire un mouillage sur bouée (ancrage interdit car c'est un Park) mais implique de prendre l'annexe et la laisser sur un filin entre deux bouées (atterrissage avec moteur interdit) puis nager jusqu'a l'une des plages avec les affaires et appareils photos dans un sac étanche.

    C'est un peu sportif, mais nous décidons avec Nadine et Claude, d'adopter la deuxième solution. Nous partons vers 7h avec AMANEI afin de nous retrouver sur le site avant la foule des terriens qui arrivent par taxis.  

    THE BATH - DEVILL BAY -SPRING BAY

    B.V.I. (Patie N°4)

    On accède donc sur la plage des cocotiers après avoir préparé les sacs étanches (avec un peu d'appréhension pour les appareils photos) et laissé notre annexe pour la nage d'une centaine de mètres. Ce n'est pas difficile si la mer est calme, mais compliqué si ce n'est pas le cas.

    B.V.I. (Patie N°4)

    Sur la plage, c'est là que commence le labyrinthe, à travers le chaos de rochers qui forme de vastes salles tapissées de sable fin. La mer s'infiltrant entre les blocs crée de petites piscines d'une eau claire et limpide.

     B.V.I. (Patie N°4)B.V.I. (Patie N°4)

    La promenade entre "The BAHT et DEVILLS" mérite le détour, Mais dès 9h30 le coin est envahi de monde et nous ne serons pas seuls  au retour vers la plage et notre annexe.

    B.V.I. (Patie N°4)

    Il est difficile de décrire cet amoncellement de roches et le défit qu'il offre aux vagues se brisant en fracas terribles et sonores. Les jours de tempête cela doit largement valoir "les Poulains" sur Belle Ile.

    Après le repas de midi a bord d'AMANEI nous retournons sur le mouillage au coté de ATANUA dans la baie de "SPANISH HAROUR" . Une séance "APERO" s'impose, puis un buffet dans le restaurant "BATH et TURTLE" pour clore cette journée 'pas cher et plutôt sympathique).

    Demain départ pour les iles du sud du "CHANEL SIR FRANCIS DRACKE" en face de TORTOLA.

    Au matin, Annie et Nadine décident de faire un tour à terre pour quelques dernières courses avant de partir. Nous retrouvons "GEM" qui est mouillé à 20m derrière nous depuis hier soir sans que nous nous en apercevions. Ils vont aux BATH ce matin en taxi avec d'autres amis. Après ce coucou a bord d'ATANUA, Didier leur signale ANNIE et NADINE sont à terre avec Claude.

    Un bateau, battant pavillon Américain, vient prendre un mouillage entre GEM et ATANUA( il faut vraiment le vouloir, comme vouloir faire enter un éléphant dans une boite à chaussure, compte tenu du peu de place) et donne lieu à manœuvre complexe alors que la place ne manque pas. Mais, ils sont "ROI" et ce que roi veut!!!! Ce qui devait arriver, arrive, il évite et vient presque  nous percuter. Didier râle un peu (beaucoup), aussi ils décident de reprendre leur chaine. Pas "la chance" il remonte l'ancre de "GEM" et ainsi la galère commence. Gérard est à terre (en route vers "THE BATH")difficile à contacter. Impossible de décrocher la chaine de leur ancre. Deux annexes à l'eau pour essayer de démêler le tout. Une demi heure plus tard nous avons enfin réussi. Reste à savoir si l'ancre de GEM est toujours bien plantée? Bref après contrôle, avec masque et palmes, tout semble correct.

    Dans l'heure qui suit nos Américains viendront s'excuser (C'est le moins qu'ils puissent faire) Cela dit, il y a de temps en temps de baffes  qui se méritent, même pour "LES ROIS" du monde et le sans gène qui les accompagne.

    Sur le coup de 11h nous levons l'ancre en direction de COOPER ISLAND.

    COOPER ISLAND

    Nous prenons une bouée de mouillage, après une navigation de quelques miles toutes voiles dehors, pour l'heure du déjeuner avec le projet d'un spot de "snorkeling" après.

    B.V.I. (Patie N°4)B.V.I. (Patie N°4)

    Les livres ne nous ont pas menti, c'est un des plus beaux sites visités à ce jour. Nous nageons dans un aquarium géant. Une multitude de poissons et de variétés nous entourent. Des gros bleus et de petits rayés, de toutes les couleurs nous côtoient, curieux ou effarouchés. Un moment, de plus d'une heure, rare et merveilleux.

    B.V.I. (Patie N°4)B.V.I. (Patie N°4)

    Le mouillage est "dit" inconfortable et rouleur, mais la mer est très calme et le vent (de sud!!!!) très faible. Cela nous incite à rester pour la nuit pour envisager une nouvelle plongée dans les récifs.

    B.V.I. (Patie N°4)B.V.I. (Patie N°4)

    Nous partirons donc pour "PETER ISLAND" demain samedi 2 février. Une navigation de 1.6 NM nous attend avec un vent de secteur Sud de moins de 4 nœuds. Cela annonce un peu de moteur pour charger nos batteries.

    PETER ISLAND  (DEADMAN BAY)

    Départ de bon matin (nous filons à l'anglaise) avant le passage pour le paiement de la nuit sur bouée (30 USD). Nous prenons, vers 10h, un mouillage forain dans la baie de DEADMAN situé au nord de l'ile. Le coin est sauvage et peu de bateaux sont à l'ancre. vers midi ce ne sera plus le cas. Un bateau Américain nous refait le coup d'un mouillage "poussez vous j'arrive" avec en prime une sono hurlante pour la discrétion.

    Petite ballade à terre, la plongée n'étant pas de grand intérêt après ce qui nous à été offert hier. Il y a un hôtel et un restaurant qui sont accessible, à partir de notre mouillage par la plage privée. Pourrons nous faire "APERO" à terre ce soir? Hélas!!!!

    Juste pour vous faire une idée voici les prix qui se pratiquent sur l'ile (à vos CB et porte monnaie)

                    -L e cocktail de base 10USD plus 15% de taxes et services (soit environ 10euros)

                    -Le buffet du soir 87 USD plus 15% de taxes et services

                    - La chambre dans le petit hôtel 1000USD plus 15% de taxes et services plus 140USD pour la pension sans boisons. Ceci par personne, ce qui fait voisiner l'escapade en amoureux à environ 2500USD  la nuit!!!

     

    TORTOLA

     B.V.I. (Patie N°4)

    Vers 10h nous quittons PETER ISLAND pour remonter sur la pointe Est de TOTOLA. Nous sommes passés lors de notre arrivée sur le nord de BEEF ISLAND, nous voici sur le Sud. Nous prenons un mouillage dans la baie de FAT HOG BAY. Ce mouillage est inconfortable et ne présent pas d'intérêt. Nous déjeunons et décidons de partir pour BRANDYWINE BAY un peu moins exposé à la houle.

     B.V.I. (Patie N°4)

    Cette baie est plus jolie et nous sommes les seuls au mouillage. Dans la fin d'après midi des bruits de moteur nous sortent de nos rêveries. Ce sont des maquettes répliques de bateaux "offshore" qui courent entre eux. Une de ces petits bolides s'arrête et emet de grands "teuf teuf" loin de son propriétaire qui voit son jouet partir à la dérive. Didier joue le sauveur en mettant l'annexe à l'eau et récupère l'engin pour le rendre a son propriétaire. Le grand sourire du gamin et de son père sera le salaire du sauveteur.

     B.V.I. (Patie N°4)

    Le lendemain nous sommes de nouveau à ROAD HABOUR pour faire nos formalités de sortie et retrouvons Claude et Nadine. Il ya quatre semaines que nous  sommes  arrivés ici et que depuis nous écumons les B.V.I.

     

    Retour vers Saint MARTIN pour le 8/9 mars si la météo est favorable. Depuis deux jours, une pluie Bretonne nous accompagne et nous arrose copieusement.

     

     

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :